NOTRE PHILOSOPHIE

Déçu·es des perspectives professionnelles majoritairement peu en phase avec l'urgence écologique, nous avons fait le choix de créer notre propre structure à la sortie des études. La Traverse a d'emblée été dotée d'une culture associative radicale, placée sous le signe de l'honnêteté intellectuelle : au greenwashing ambiant et à la multiplication des mesurettes sans réelle ambition, nous opposons un mot d'ordre : "ne plus se mentir". Notre discours prône autant la lucidité sur les dérèglements à l’œuvre que le courage pour les affronter.

Prendre part à La Traverse, c'est aussi partager le constat d'un certain abandon de la ruralité par les décideur·euses économiques et politiques, plus enclin·es à encourager la compétition territoriale et la métropolisation, avec les déboires socio-écologiques qu'on lui connaît. Convaincu·es du nécessaire ré-équilibrage territorial en faveur des campagnes et de la pertinence des territoires ruraux dans une recherche de résilience locale, nous souhaitons, à notre modeste échelle, nous faire le porte-voix de la ruralité à l'heure de l'urgence écologique et sociale.

Enfin, la philosophie de notre association se fonde sur les valeurs de bienveillance, d'inclusivité et d'horizontalité, qui déterminent jusqu'à notre modèle de gouvernance et notre fonctionnement au jour le jour :

Communication non violente

Nous croyons sincèrement qu'une part importante des tensions au travail émerge de problèmes inhérents à la communication entre deux personnes, l'une émettrice et l'autre réceptrice du message. C'est pourquoi nous faisons, autant que possible et dans chaque situation qui se présente, l'effort de partager nos sentiments, de clarifier nos besoins, et de formuler des demandes claires, concrètes, précises et formulées positivement. Nous multiplions également les espaces permettant à chacun·e d'exprimer ses doutes et ses frustrations, afin de réguler les tensions.

speech-bubble.png

Ici, pas de patron à l'horizon ! Quelles que soient ses missions ou ses responsabilités individuelles, aucun·e des membres n'entretient de relations hiérarchiques avec les autres. Tout le monde est impliqué directement et de la même manière dans le processus de décision, laquelle se détermine non pas à la majorité mais au consensus. Enfin, tou·tes les membres de La Traverse perçoivent le même salaire.

Gouvernance horizontale

noun_people_981489.png

Partage des tâches et autonomisation

Nous essayons autant que possible de faire en sorte qu'aucun·e des membres de La Traverse ne soit irremplaçable, et que toute personne qui le souhaite puisse être autonome sur différents volets de l'activité de l'association. Nous organisons pour cela des temps d'auto-formation : l'un·e des membres s'empare alors d'un sujet d'actualité ou d'ordre administratif (gestion du budget, etc) pour partager son expertise au groupe.

protest.png

À mesure que l'activité de La Traverse se développe, nous pourrions faire le choix d'augmenter nos rémunérations et de travailler toujours plus. Au lieu de cela, nous privilégions le recrutement de personnes motivées pour rejoindre l'aventure, à commencer par celles ayant contribué à la conception initiale du projet. Nous encourageons également le passage à 80% de nos membres qui le souhaitent, et mettons un point d'honneur à respecter la durée légale de travail en permettant la récupération de nos heures supplémentaires.

Priorité aux recrutements et à la réduction du temps de travail

back-in-time.png

Nous adaptons autant que possible nos évènements et notre communication pour prendre en considération les minorités et éviter les réflexes discriminants (sexisme, validisme, racisme, etc).  Nous sommes aussi fier·ères d'employer l'écriture inclusive, y compris dans les livrables destinés à nos partenaires. Nous croyons sincèrement que notre langage et notre rédaction peuvent contribuer à une égalité des représentations.

Inclusivité

tout-inclus.png

Quand on parle de sujets aussi graves que la désertification des campagnes ou que l'impact du dérèglement climatique sur les territoires, il faut savoir garder le sourire. C'est pourquoi nos 5 comparses font régulièrement des blagues - plus ou moins drôles, plus ou moins subtiles. Leur dernier fait d'armes ? Produire des "mèmes" estampillés La Traverse, dont vous retrouverez ici quelques réalisations 😉 

...Sans oublier l'humour !

laugh.png