LA TRAVERSE, C'EST QUI ?

Alexia.png

Alexia Beaujeux

Elle vient d’Alsace et son accent s’en souvient.
Elle tend le micro aux végétaux.
Elle effectue de façon régulière la pratique de la bicyclette.
Elle décroche le téléphone plus vite que son ombre.
Elle hésite entre étudier le biorégionalisme et planter des pois chiches. Elle choisira les deux.


 

| cofondatrice

Sa devise : "Des degrés dans mon bretzel, pas dans le climat"

Maxime.png

Maxime Verdin

Il vient de Mametz, dans le Pas-de-Calais.
Il trouve que Poitiers c'est "vraiment le Sud".
Il compose en secret la plupart de nos jingles.
Il adore conduire, mais surtout le changement.
Il hésite entre parier sur la colonisation de Mars ou l'exode urbain. Il choisira la deuxième option.


 

| cofondateur

Sa devise : "On peut réchauffer le climat d’1,5°C... mais pas 15 !!"

Solène.png

Solène Cordonnier 

Elle est ch’ti mais la drache du nord ne lui manque pas.
Le soir, elle écoute les témoignages d’habitant·es pour s’endormir.
Elle est pour la réduction du temps de travail, sauf quand elle dessine.
Elle participe beaucoup à ses propres chantiers participatifs.
Elle hésite entre une carrière sportive et l’accompagnement des territoires en transition. Elle choisira les deux.


 

| cofondatrice

Sa devise : "Des degrés dans ma bière, pas dans le climat"

Maud.png

Maud Picart

De Chauvigny à Jaunay-Marigny, elle s’est posée à Poitiers. C’est notre caution locale.
Elle se soucie sans cesse des sujets sociaux et aime les allitérations.
Elle est contre le nucléaire, sauf pour l’assistance électrique de son vélo.
Elle prête sa voix aux podcasts sans les avoir tous écoutés.
Elle hésite entre l’écoféminisme et le développement local. Elle choisira les deux.


 

| chargée de projets

Sa devise : "L'écologie sans lutte des classes, c'est du jardinage"

Victor.png

Victor Fighiera

Il vient de la capitale mais a troqué son pass Navigo contre un vélo vintage.
Il est bienveillant et compréhensif, surtout envers ses semis.
Il anime nos réseaux sociaux les yeux fermés (sans faute de frappe).
Il sait faire des photos low-tech. Du coup c’est moche.
Il hésite entre faire des bilans carbone et inventer les moissons du futur. Il choisira les deux.


 

| chargé de projets

Sa devise : "Au bal masqué ohé ohé"